Comment planifier un enterrement de vie de jeune fille ?

Planifier un evjf Quand ? Où ? Qui ? Quoi ? Comment ? Voici les cinq questions types que l’on se pose lorsqu’on est organisatrice d’un enterrement de vie de jeune fille. Mais vous êtes-vous demandé quand commencer l’organisation d’un enterrement de vie de jeune fille ? Tout comme le mariage, cette festivité se prépare des mois à l’avance. Avant tout, oubliez d’organiser cette fête la veille du mariage. On abandonne les idées à l’Américaine qui tournent souvent au drame. L’enterrement de vie de jeune fille doit se faire entre 1 semaine et 1 mois avant la date du grand jour. L’organisation, quant à elle, se prévoit 2-3 mois à l’avance. Petite aide pour planifier le jour de l’enterrement de vie de jeune fille.

J-60 : Se renseigner auprès de la future mariée

Plus que deux mois avant le grand « oui ». Les futurs mariés commencent à stresser et à angoisser. C’est la précipitation pour finir les derniers détails pour une réception plus que parfaite. C’est aussi l’occasion de penser à la superbe journée en l’honneur de la future mariée. On interroge, dès lors, la future mariée sur ses amies les plus proches (coordonnées, mail, téléphone à l’appui), les activités à faire ou à ne pas faire (rien ne sert de mettre un saut en chute libre si la future mariée a le vertige !!!), sur ses disponibilités et sur les éventuelles rivalités entre les convives. N’oubliez pas de parler avec le témoin du marié (ou le futur marié) pour essayer de trouver une date qui coïncide (il peut être sympa de tous se retrouver en fin de soirée pour un « After » par exemple avec des gages de couples).

J-59 : Lancer les invitations aux convives

Toutes les informations sont entre vos mains. C’est le moment idéal pour confectionner et lancer vos invitations. Avec les nouvelles technologies, on oublie les invitations papiers au profit d’un mail (plus rapide). Ici, vous avez le choix ! Soit vous décidez de programmer seule la journée, soit vous demandez l’aide active de toutes les participantes (une petite complicité s’installe entre les filles…). Dans la première hypothèse, envoyez votre programme, la date et le budget nécessaire. Dans la deuxième, invitez les participantes motivées à venir passer une soirée pour l’élaboration du programme (idéal pour faire connaissance ! N’oubliez pas que certaines amies de la future mariée détiennent des anecdotes que tout le monde ne connaît pas) et pour établir un budget provisoire ainsi qu’obtenir des dates de disponibilité (il y a certainement une date qui arrange tout le monde).

J- 40 : Faire la liste des invités, le programme et fixer le budget par personne

À cette période, il est bon de finaliser la liste des invités, de fixer le programme (notamment les activités) et de commencer à amasser les fonds pour la journée (la soirée ou le séjour). 40 jours est largement suffisant pour laisser le temps de la réflexion aux invités. D’autant plus que pour récupérer la donation de chacun, ce n’est pas si simple qu’on ne pourrait l’imaginer. Les 40 jours permettront à certains d’honorer leurs dettes en plusieurs fois. Ainsi, tout le monde est ravi, participe à la fête et prend connaissance du programme de la journée.

J-35 : Les réservations des activités

Maintenant que le programme est établi, il faut s’adonner à la réservation des activités. En période estivale, les activités sont vite prises d’assaut par les organisatrices (ou organisateurs) des enterrements de vie de célibataire. C’est, par conséquent, le premier arrivé qui sera le premier servi. N’attendez pas d’avoir amassé le budget pour faire vos réservations. Certains lieux, comme les restaurants, ne demandent pas d’acomptes. Il serait dommage de rater l’enterrement de vie de jeune fille par manque de négligence.

J-30 : Argent amassé et finir le paiement des activités

À cette période, il est grand temps de vérifier les comptes. Assurez-vous que toutes les participantes ont honoré leur part du marché en versant la somme nécessaire. Si tel n’est pas le cas, faites gentiment une petite relance d’appel à la donation à l’ensemble des participantes. N’hésitez pas à formuler des phrases humoristiques comme « le grand j arrive …il est temps de faire les comptes et comme les bons comptes font les bons amis…les retardataires sont priés de se présenter au comptoir avant le (date imposée) pour ne pas manquer le vol ». À cette même période, n’hésitez pas à commencer les préparations (réunir les déguisements, trouver des énigmes, des charades, etc.) et à payer le restant dû des réservations des activités.

J-10 : vérifier que le programme est au point

Le programme est établi. Les rendez-vous pour les activités sont pris. Vérifiez que tout est OK en passant des appels aux organismes concernés (au cas où ! il faut prévoir pour changer d’activité). C’est le cas notamment des activités aquatiques ou en plein ciel. Selon les conditions météorologiques, il est possible que l’activité soit annulée. Il existe des prévisions sur 10 jours, c’est, par conséquent, le moment opportun de prendre les devants et de prévoir des activités de remplacement. De même, vérifier que tous les outils indispensables pour les défis sont prêts. Cette prévoyance vous évitera de devoir courir en dernière minute. Si vous avez programmé une stratégie pour faire la surprise à la future mariée, assurez-vous qu’elle est toujours au point. Si vous n’avez rien prévu d’original pour cette surprise, une des participantes peut la contacter afin de l’inviter à se rendre chez elle pour un apéritif. N’oubliez pas, non plus, de lui trouver un surnom pour la journée.

J-3 : Recontacter l’ensemble des convives

3 jours avant le début des festivités, il faut rappeler la date, l’heure, le lieu de rendez-vous et les tenues (si les participantes se déguisent) aux filles. Personne n’est à l’abri d’un problème de santé ou d’un empêchement de dernière minute, contrôlez que personne n’ait oublié ce jour de fête mémorable et que tout le monde pourra être présent. Faites ce contrôle, soit en envoyant un texto groupé ou par courriel électronique. Rappelez, dans ce message, que la journée sera basée sur la bonne entente et la bonne humeur. Dans l’optique où certaines personnes se désistent, il faudra modifier le programme pour l’adapter…